Expérience professionnelle

153

Boga Sako Gervais est titulaire d’un Doctorat Unique ès Lettres Modernes, option Littérature Occidentale, obtenu à l’Université de Bouaké, en Côte d’Ivoire, en 2005.
Il est écrivain, auteur de six livres, des essais, des analyses politiques portant sur les Droits de l’Homme en Côte d’Ivoire, en Afrique ou dans le monde.

Boga Sako est Enseignant-Chercheur à l’Université de Bouaké de Côte d’Ivoire, depuis 1998 : il est chargé de cours et de Travaux Dirigés (T.D.) de Roman occidental.
Il enseigne à l’université depuis mars 1998 et a été recruté à la Fonction publique ivoirienne depuis le 3 janvier 2005 en qualité d’Assistant.

De 2002 à 2010, Boga Sako Gervais a été Attaché de Cabinet à la présidence de l’Université de Bouaké, en Côte d’Ivoire.
Avec deux autres collègues faisant partie d’une Cellule, ils se chargeaient de la gestion des crises estudiantines et des relations avec les associations et syndicats des étudiants, notamment la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) de l’Université de Bouaké : ils étaient les Médiateurs entre l’administration et les étudiants.

D’octobre 2003 à septembre 2005, le professeur Martin Bléou, l’ex-président de la Ligue ivoirienne des Droits de l’Homme (LIDHO), nommé Ministre de la Sécurité intérieure dans le Gouvernement d’union nationale comprenant les membres de la rébellion, a fait entrer Dr Boga Sako Gervais à son Cabinet comme Chargé d’études au Ministère de la Sécurité intérieure de la République de Côte d’Ivoire.
Il se chargeait spécifiquement des études et analyses de dossiers relatifs aux Droits de l’Homme ; il représentait le Ministre à divers ateliers et rencontres traitant des Droits de l’Homme.
Il était surtout le point focal permanent du Ministère de la Sécurité intérieure pour la Division Droits de l’Homme de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Sur la période de juillet 2007 à juillet 2012, Dr Boga Sako Gervais a fait partie des personnalités issues de la société civile ayant été nommées par un décret présidentiel pour être membre de la Commission Nationale des Droits de l’Homme de Côte d’Ivoire (CNDHCI) _ devenue le Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) _, pour un mandat non renouvelable de cinq ans.
Au sein de cette institution étatique, la CNDHCI, Dr Boga a été élu Secrétaire Exécutif sur deux années successives, en 2007 et en 2008.

Malheureusement, l’exil s’imposa à lui du fait de la crise postélectorale de 2010-2011.